Perte et transition

 

Laissez-moi vous parler du livre de William Bridges que je relis avec intérêt ces jours-ci. Il s’agit « Transitions de vie », comment donner du sens aux changements de la vie.

Si vous avez regardé le vidéo ci-joint, vous comprendrez que ce livre m’accompagne dans une transition personnelle à la suite de la fermeture inattendue du Centre Emballons-nous à la fin juillet.

Inattendue certes, mais décidée en vingt-quatre heures, à la suite des comportements abusifs des nouveaux propriétaires de la bâtisse avec lesquels j’étais en négociation depuis cinq mois pour le renouvellement de mon bail commercial.

Lors d’une première négociation, j’avais quand même accepté une augmentation de 35 % malgré une certaine fragilisation liée à COVID. J’avais même fait appel à une designer pour réaménager le Centre, le rafraîchir au goût du jour. Le résultat allait être très agréable. Cela devait être une surprise pour la reprise. J’étais prête reprendre.

J’ai fait mon possible pour me battre jusqu’au bout afin de modifier les clauses d’un bail totalement abusif.

Devant leur non-coopération et à la suite d’une série de courriels plus insultants les uns que les autres, j’ai senti que je venais de toucher une limite. J’ai entendu et écouté cette voix profonde à l’intérieur de moi qui m’a montré le chemin. Non. Il n’y aurait pas de signature de bail sous ces conditions. Après quinze années de présence, j’ai décidé de fermer le centre. Nous avions deux semaines pour quitter. Avec de l’aide, tout a été vidé en sept jours.

Depuis, je suis officiellement sans domicile professionnel fixe. Plus de salle, plus de bureau.

Incroyable la vie et ses défis inconnus !

Ce n’est pas sans serrement de cœur que je regarde les sacs noirs remplis de mes ballons dégonflés qui occupent actuellement notre garage.

L’émotion n’est jamais loin quand je pense à mon équipe de professionnels rassemblés au centre, maintenant dispersés dans d’autres bureaux.
Comment vais-je répondre maintenant aux attentes de ceux qui souhaitaient mon retour en salle ?

Tout est allé si vite !

Ce qui me touche encore plus c’est me souvenir de tous ces instants de vérité, témoins de toutes les expériences de mouvement, de créativité qui ont été vécues dans ces lieux, témoins des transformations et d’éclosions de corps mobiles. Les mouvements qui semblaient impossibles, si difficiles et rigides et qui sont devenus possibles, faciles, fluides et gracieux même à un âge avancé.

Alors, me direz-vous, quelle est la suite ?

Que dit Bridges à propos des transitions ? Tout d’abord il rappelle qu’être vivant, c’est de traverser des transitions en permanence. Selon lui, le processus de transition comporte trois phases : la perte, la zone neutre et le nouveau commencement. La perte comporte diverses étapes vécues différemment selon chacun : le désengagement ; le démantèlement ; la désidentification ; la déception ; la désorientation.

Tout ça n’est plus. Effectivement, par ma décision de quitter, je me suis désengagée. Non seulement le centre a été démantelé, mais il s’agissait aussi de dire au revoir aux quinze années de ma vie passées dans ce lieu. Les habitudes incorporées ont contribué à créer ma marque. Le centre emballons-nous était associé à la personne que j’étais devenue. Oui il y a une déception et aussi une certaine perte de repères.

Je suis consciente que ces phases seront aussi vécues par certains clients qui venaient au centre depuis des années pour les cours ou les séances individuelles.

Puis survient ce moment de lâcher prise quand ces phases ont été traversées. C’est alors l’entrée dans la zone neutre, ce vide nécessaire avant de prendre des décisions.

La perte et le renouveau sont en général reconnues dans notre société. Cependant, cette phase neutre n’a pas beaucoup d’espace dans nos vies. Et pourtant cette zone neutre est l’opportunité d’être en contact avec ce changement, un peu comme la mue d’un reptile qui changerait de peau. Être en contact avec soi-même et à l’écoute des révélations de ce qui est encore inconnu demande du temps dans une période de vulnérabilité et d’incertitude. Ça me rappelle les valeurs de conscience, de lenteur, de pause qui sont très présentes dans mon enseignement et que j’applique actuellement dans cette transition.

Dans ma réflexion, je réalise que la COVID m’a quand même préparée d’une certaine façon à cette transition. Il m’a fallu entrevoir d’autres façon de servir ma clientèle. Et à cet égard, je suis sortie de ma zone de confort et je me suis engagée dans des formations pour créer mon studio en ligne vieillirsansretrecir.com et sa bibliothèque virtuelle. Après un an, il existe et fonctionne et j’en suis fière. Je peux continuer à offrir mon travail en ligne et partager une passion qui fait sens.

Pour ce qui est des cours en présence, ce moment de transition ne m’a pas encore donné de réponse. Mon enseignement en présentiel est en gestation. Tout est à recréer. Merci pour votre patience.

Ce que dis dans le vidéo est tout à fait fondé. Ma passion pour ce travail est loin d’être éteinte. Je repars me former dans un training de deux ans. J’ai encore beaucoup à donner. Plus j’avance dans la connaissance de l’éducation somatique, du corps en mouvement et du fonctionnement du cerveau, plus je réalise à quel point nous sommes des êtres complexes, incroyablement bien organisés sur un plan neuromoteur. Cependant, je constate aussi à quel point notre mode de vie, les pressions externes ainsi que celles que nous nous imposons contribuent à défaire cet équilibre subtil.

Ma motivation de vous accompagner vers plus de conscience, de douceur, de lenteur, de fluidité, d’équilibre, de solidité, de vitalité et de confiance dans un monde perturbé m’anime toujours autant. Et les regroupements en présence auront leur place.

La retraite Vieillir sans rétrécir est planifiée pour 2022. Une fin de semaine dans les Laurentides en présentiel. Je me réjouis déjà !

Quant aux cours, aux stages, aux journées à thème, vous aurez de mes nouvelles c’est sûr.

N’hésitez pas à communiquer avec moi pour me donner du feedback.

En attendant, venez me retrouver à vieillirsansretrecir.com.

À bientôt

Bonne fin d’été.

Claudie

1 réflexion au sujet de “Perte et transition”

  1. Merci Claudie pour ce témoignage en ces moments chaotiques et de grands changements individuels et collectifs. On a l’impression que la terre est en période de passage par le neutre ou le vide. Faire confiance malgré tout, ouvrir nos antennes et aller joyeusement dans l’inconnu. Même si c’est en dents de scie. Je vais lire ce livre “Ces transitions de vie”. Ça me touche beaucoup et quelle patience et courage!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top