Apprendre! À votre âge?

Apprendre! À votre âge?

« J’enseigne; je vous engage dans l’expérience »                                                                                              (– A.H. Almaas, fondateur de l’école Diamond Approach)

Avez vous déjà considéré qu’après un certain âge, il n’est plus nécessaire de s’engager dans une voie d’apprentissage? Avez-vous déjà entendu des proches, dire : « de toute façon à mon âge…. »?

Les recherches sur la plasticité du cerveau ont démontré que la façon de penser et de se percevoir avait un impact sur notre fonctionnalité. La méthode développée par  M.Feldenkrais, un des pionniers de l’éducation somatique, est fondée notamment sur la capacité de réorganiser nos connections neuronales en fonction de nos experiences et améliorer, voire changer non seulement nos habitudes de mouvement mais aussi la façon dont nous nous percevons et notre relation au monde. Cette réorganisation n’a pas de limite d’âge. Il n’y a donc pas de date péremption pour s’engager dans un processus d’éducation somatique, soit d’un apprentissage de la conscience de notre corps en mouvement dans notre environnement.

N’est-ce pas porteur d’espoir?

Je viens de participer à une  retraite de sept jours dans les Laurentides consacrée à la musique et la culture Klessmer au cours de laquelle j’ai appris à chanter des chants en yiddish originaires de l’Europe centrale, participé à un atelier d’écriture et même conçu et tourné un vidéo où je chante un chant méditatif sans parole que l’on appelle Nigoun. Ces expériences nouvelles m’ont sortie une fois de plus de ma zone de confort tout en contribuant à la plasticité de mon cerveau et à mon bonheur.

Cette retraite m’a également offert l’opportunité de prendre un temps pour  ressentir  et penser à ce qui me passionne dans mon travail encore aujourd’hui après quarante cinq ans de pratique dans le domaine de la danse expressive et de l’éducation somatique et qui me motive année après année à vous rencontrer pour enseigner en ligne ou en présentiel.

Lors d’une conversation au cours de cette retraite, où je lui faisais part de mes interrogations à propos de poursuivre un autre segment de la formation d’intégration fonctionnelle Feldenkrais consacrée à donner des leçons individuelles sur table par le toucher, une amie, coach, m’a demandée : « mais pourquoi as-tu encore besoin de te former avec toute ton expérience? »

Et elle a rajouté : « c’est surtout les femmes qui ressentent ce besoin, comme si leur valeur n’était jamais suffisante ».

Son commentaire très pertinent m’a bien sûr fait réfléchir. Je partage totalement son constat à propos du besoin sans fin de validation, trait qui se retrouve statistiquement chez les femmes, par manque ou baisse d’estime de soi, phénomène qui s’accentue au cours du vieillissement.

J’ai pris le temps d’y penser. C’est un sentiment que j’ai connu moi-même. L’histoire de vie n’est jamais un fleuve tranquille pour quiconque. Toute mon expérience en éducation somatique, comme élève et comme professionnelle, m’a permis d’en prendre conscience. L’expérience du mouvement somatique m’a non seulement aidée à conserver ou retrouver une fonctionnalité efficiente, mais a aussi optimisé la façon dont je me perçois aujourd’hui.

Me sentir mieux dans mon corps a contribué grandement à améliorer ma confiance et la façon dont j’interagis avec l’environnement. Et c’est aussi  ce que j’ai pu constater  pour ma clientèle à travers leurs généreux témoignages.

C’est ainsi que le fruit de ma réflexion a permis de révéler et confirmer, que mon désir de continuer ne reposait pas sur un besoin de validation mais plutôt sur un immense plaisir d’apprendre.

Notre cerveau n’a-t-il pas des possibilités d’apprendre et de se réorganiser sans limite d’âge?.

Selon l’Institut de formation Feldenkrais de Lyon (IFELD)à propos de la biographie de Moshe Feldenkrais), « le corps vivant est conçu comme un tout. Les pensées, images, émotions et sensations sont incorporées, vécues et manifestée dans le corps vécu. L’humain est abord comme un être en développement, un système conscient autorégulé, un système en apprentissage constant » .

Ainsi décider de compléter une formation commencée il y a vingt cinq ans, m’a remise sur une route exploratoire infinie qui nourrit ma curiosité et ma soif de découvrir des chemins diversifiés ou nouveaux et me donnent une multitude d’options pour choisir ce qui est le meilleur pour moi sur un plan somatique.

Bien sûr, comme mes élèves, j’ai l’expérience des limitations motrices, des douleurs ici et là.

Je vais bientôt avoir 69 ans. Et lors de ma dernière formation, j’ai encore pu découvrir des mouvements que j’avais soit oubliés ou qui n’avait jamais fait partir de mon répertoire moteur. J’ai pu questionner mes habitudes qui ont mené à mes limitations et traverser des défis. J’ai pu rendre possible certains mouvements qui me semblaient devenus impossibles.

Je trouve sain de traverser ces défis, les solutionner en partie. Plus je reste en mouvement moi-même, plus je découvre que mes douleurs et mes limitations peuvent se transformer et grandement s’améliorer.

Une fois de plus, j’ai pu appliquer d’abord sur moi-même ce que j’apprends pour ensuite le partager dans mes cours. Me remettre en question contribue à rendre mon enseignement meilleur. Être capable de sortir de mes habitudes d’enseignement, d’enrichir ma pratique, diversifier mes options pédagogiques pour mieux vous accompagner avec cohérence.

Par leur présence renouvelée d’année en année, mes élèves en témoignent. Je leur témoigne toute ma gratitude pour leur confiance renouvelée.

Alors si  jamais vous considérez qu’après un certain âge, il n’est plus nécessaire de s’engager dans une voie d’apprentissage ou si entendez vos proches, dire : « de toute façon à mon âge…. »,  invitez les à venir découvrir et vivre l’expérience  d’un cours d’éducation somatique dans la douceur,  la lenteur, le respect  et le plaisir pour découvrir que  malgré les limitations, il y a encore tant de possibles à apprendre.

Venez nous rejoindre! On embarque bientôt!

 

Articles afférents

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top