Le nouveau normal!

Classé dans : Opinion | 0

Fleur de lotus.Je contemple la piscine en plein air de cinquante mètres, proche de mon domicile dans laquelle je suis venue prendre un cours d’aqua-forme en eau profonde. Je suis tellement contente d’être là tout en me posant cette question : Serait-ce le retour à la vie normale?

En suivant le fil de ma pensée, j’opterais plutôt pour un « nouveau normal ».

Pourquoi?

Parce que je pense que l’épreuve de la pandémie que nous venons de passer a laissé des traces, des cicatrices.

Dans mon travail, je dis souvent que les blessures et les limitations qui en résultent sont autant de tremplins, d’opportunités pour agir différemment, pour apprendre du nouveau.

C’est si facile de vouloir retourner à l’ancien normal, sur les chemins connus de notre existence. Vouloir effacer de notre expérience ces dix-huit mois que nous venons de passer, est sans doute humain mais pas très formateur. Prendre le temps de faire le bilan des expériences vécues pendant cette période, ce que nous avons appris, ce que nous voulons garder.

J’ai aussi pris le temps de réfléchir à mon expérience d’enseignement durant cette période.

Dans toute ma carrière, j’ai toujours attaché de l’importance à offrir un lieu et une pédagogie attentionnée, créer un lieu chaleureux où chacun peut apprendre en sécurité dans le respect de ses limites.

J’ai développé mes cours comme un lieu d’échange, de partage et de solidarité. Je pense en effet qu’au-delà des exercices, l’éducation somatique offre une occasion de croissance personnelle.

Si la fonctionnalité s’améliore, la confiance et la joie augmentent aussi et cet état intérieur peut se partager. Nous en avons tous besoin.

Puis lorsque la pandémie s’est répandue à travers le monde Les cours se sont arrêtées. J’ai dû fermer le centre. Que faire?  C’est là que j’ai décidé de donner des cours en ligne en mars 2020 pour garder la connexion avec mes élèves. La majorité de mes élèves a continué.

Cela faisait longtemps que je voulais amener ma pratique en ligne. Au début j’étais incertaine. J’avais peur. En effet, comment transférer un enseignement du sensible, de la conscience du corps vivant dans des visioconférences et respecter mes critères de qualité?

Quelle ne fût pas ma surprise! Non seulement j’ai eu privilège de pouvoir entrer chez chacun et offrir mes enseignements, à Montréal, Gatineau, Sherbrooke, la Rive sud ou même l’Autriche, la France, j’ai aussi pu constater que la présence, l’esprit de convivialité, la chaleur, la profondeur des échanges étaient au rendez-vous.

La magie s’est opérée.

Puis j’ai décidé de me perfectionner, de sortir totalement de ma zone de confort. J’ai créé mon studio d’abonnement en ligne Vieillir sans rétrécir avec tous les défis technologiques que cela implique.  Le plus touchant a été de constater que devenir membre de mon studio en ligne a parfois été un défi pour la clientèle, défi qui a été relevé avec succès même à un âge avancé.

Alors que la Santé publique nous autorise à ouvrir nos salles sous certaines conditions, me voici devant un nouveau défi.

Comment continuer? Je veux vous accueillir à nouveau dans ma salle et je veux aussi continuer à servir les personnes qui me font confiance au loin.

Comment créer ce nouveau normal? Je sais que je veux continuer à enseigner en ligne.  Je sais aussi que je suis de retrouver les cours en salle.

Pour ne pas me sentir divisée, j’ai décidé de tester des cours hybrides, soit offrir deux cours en salle et par Zoom en même temps et voir comment ça peut se passer.

Je ne suis plus à défi près!

La pandémie a révélé mes capacités de relever des défis au service de mes projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.